Carabine (cheval) — Wikipédia

Cheval de course pur-sang élevé en Nouvelle-Zélande

mousqueton (1885–1914) était un cheval de course pur-sang né en Nouvelle-Zélande qui a remporté 30 courses majeures en Nouvelle-Zélande et en Australie. Il était très populaire auprès des amateurs de course automobile et les commentateurs sportifs de l’époque le louaient pour son enthousiasme, sa polyvalence, son endurance, sa résilience et sa rapidité. Il était l’un des cinq intronisés au New Zealand Racing Hall of Fame et à l’Australian Racing Hall of Fame.

Contexte[edit]

Carbine est née le 18 septembre 1885 au Sylvia Park Stud près d’Auckland, en Nouvelle-Zélande. Il était un étalon bai engendré par le vainqueur d’Ascot Stakes et l’étalon à succès Musket. Sa mère était la jument britannique importée Mersey, dont le père était Knowsley. Carbine était une troisième et quatrième génération élevée à Brown Bess.[2] Il était un demi-frère du Champion Stallion Carnage, qui a remporté le Victoria Derby, les Champagne Stakes, les Spring Stakes et les Essendon Stakes. À l’âge adulte, Carbine mesurait environ 16 mains, 1 pouce de haut, possédait une bonne conformation et un bon tempérament, bien qu’il ait quelques faiblesses.[3]

carrière de course[edit]

Au cours de sa carrière sur la piste, Carbine a commencé 43 fois pour 33 victoires, six secondes et trois tiers, ne manquant qu’une seule fois en raison d’un sabot gravement fendu.[4]

Carabine, surnom Vieux JackÀ l’âge de deux ans en Nouvelle-Zélande, il était invaincu en cinq départs dans des courses de haut vol. Il a ensuite été emmené en Australie, où il a remporté neuf départs sur 13 à l’âge de trois ans.[5] L’un des faits saillants de cette année a été de remporter la Coupe AJC Sydney sur 2 miles (3 220 mètres) avec 5,5 kg de trop pour son âge. En dépit d’être gêné au poteau d’un demi-mile et d’être renvoyé à la dernière place, Carbine a gagné d’une tête en un temps record de 3 minutes et 31 secondes. (Les temps de course étaient plus lents à l’époque de Carbine qu’ils ne le sont aujourd’hui, en partie à cause de l’état difficile des pistes et de la posture droite sur la selle adoptée par les jockeys du XIXe siècle.) À la fin de sa saison de course de trois ans, Carbine a été repris par son propriétaire et entraîneur Dan O’Brien vendu 3 000 guinées et préparé par ses nouveaux propriétaires pour courir à Sydney et Melbourne.[6]

À quatre et cinq ans, Carbine a remporté 17 de ses 18 dernières courses. Quatre fois Carbine a gagné deux fois le même jour. Sa victoire à la Melbourne Cup de 1890 est notable. Il a établi un record de poids de 66 kg (10 st 5 lb) dans la Coupe, battant un peloton de 39 partants et établissant un temps record pour la course. Il portait 24 kg de plus que le deuxième cheval Highborn.

Carbine a appartenu pendant la majeure partie de sa carrière australienne à Donald Wallace, un riche éleveur de chevaux, investisseur et membre du Parlement de Victoria. Walter Hickenbotham, un coureur bien connu de Melbourne, l’a formé. Wallace et Hickenbotham prévoyaient de concourir avec Carbine lors de la Melbourne Cup 1891 et d’autres événements majeurs du calendrier de gazon de cette année-là, mais une blessure chronique au talon a contrecarré leurs intentions et Carbine a été retiré au haras de Wallace.

registre d’élevage[edit]

Carbine a prouvé son potentiel d’élevage l’année suivante, 1892, en engendrant un poulain nommé Wallace qui est devenu un cheval de course et un père exceptionnels. Wallace était considéré comme la meilleure progéniture de Carbine élevée en Australie. Il a remporté le VATC Caulfield Guineas, le Victoria Derby, la Sydney Cup et d’autres bonnes courses. Malgré des opportunités de reproduction limitées, Wallace était le principal étalon reproducteur en Australie au cours de la saison 1915/16. Wallace a également terminé deuxième trois fois et troisième trois fois dans le tableau des meilleurs taureaux.[6] Au cours de la brève carrière de haras australien de Carbine, il a engendré des gagnants dans 203½ courses d’une valeur de 48 624 £, y compris les gagnants de plusieurs enjeux Amberite (a remporté le Victoria Derby et la Caulfield Cup, etc.) et La Carabine (Sydney Cup et VRC Australian Cup, etc.).[7]

En 1895, le duc de Portland acheta Carbine pour 13 000 guinées.[6] Il a été envoyé de Melbourne au Duke’s English Stud à Welbeck Abbey, où il était le deuxième étalon de l’exceptionnel St Simon qui a sailli les meilleures juments. Fils de Carbine, Greatorex a remporté des courses mineures en Angleterre avant d’être exporté en Afrique du Sud où il est devenu dix fois l’un des meilleurs étalons et a influencé les lignées là-bas. Carbine a engendré Spearmint, vainqueur du Derby d’Epsom en 1906 et du Grand Prix de Paris en 1906.[7] Spearmint a à son tour engendré Spion Kop, qui a également remporté le Derby d’Epsom. La progéniture de Spion Kop comprenait un autre vainqueur du Derby, Felstead. Le fils de Felstead, The Buzzard, était plus tard sur le pont en Australie.[6] La roue de l’histoire a tourné lorsque deux des descendants de The Buzzard, Old Rowley et Rainbird, ont remporté la Melbourne Cup en 1940 et 1945 respectivement. Spearmint était le père du champion américain de trois ans Johren, né en Angleterre en 1915 et exporté en Amérique comme yearling. Johren a remporté les Belmont Stakes de 1918 et a reçu le prix American Eclipse du cheval de l’année.[8]

Plus de la moitié des 65 vainqueurs de la Melbourne Cup de 1914 à 1978 étaient des descendants de Carbine, dont Comic Court, Phar Lap, Rising Fast, Rain Lover et Think Big.[9] Les statistiques et les évaluations contemporaines montrent qu’il était un cheval de course antipode dominant du 19ème siècle et il se classe toujours parmi les pur-sang du 20ème siècle comme sa progéniture Danzig, Nearco, Northern Dancer, Mr. Prospector, Nasrullah, Nijinsky II (vainqueur du Royaume-Uni) . Triple Crown), Royal Charger et Royal Palace (qui ont établi leurs propres lignées paternelles)[2] en termes de réputation parmi les historiens de la pelouse.

La progéniture de Carbine comprend huit des neuf chevaux qui ont gagné 10 000 000 $ ou plus en enjeux. Ces chevaux sont Deep Impact, Makybe Diva, Narita Brian, Sunline, Symboli Kris S, TM Opera O, Viva Pataca et Vodka.[10] Les compétiteurs modernes Mine That Bird, Rachel Alexandra et la championne australienne Winx remontent tous à Carbine par leur père et leur mère.

Mort et gloire subséquente[edit]

Carbine est mort à Welbeck le 10 juin 1914. Il avait subi un accident vasculaire cérébral et a été euthanasié avec des médicaments pour mettre fin à ses souffrances, selon la « biographe » du cheval, Grania Polliness. Le duc de Portland a fait don de son squelette au musée de Melbourne. Aujourd’hui, il est exposé au Australian Racing Museum and Hall of Fame à Melbourne.[11] Le succès documenté combiné de Carbine en tant que cheval de course et étalon international est peut-être inégalé par tout autre pur-sang australasien.[6]

Carbine a fait peindre son portrait par le célèbre artiste équin Martin Stainforth et il a été reproduit dans Chevaux de course en Australie.[12]

La tête et la queue montées de la carabine font partie de la collection du musée du mémorial de guerre d’Auckland.[13]

Le nom Carbine est immortalisé par le nom de la route qui traverse l’ancien haras de Sylvia Park, Carbine Road.[14]

La brasserie Perkins (Toowoomba) a nommé une bière d’après Carbine « Carbine Stout » en 1915. Lorsque la brasserie a fermé ses portes en 1958, la Carbine Stout a été brassée sur le célèbre site de Milton de Castlemaine Perkins jusqu’en 2005, et à ce jour, XXXX reçoit des demandes de grands fans qui tentent vaillamment de convaincre Castlemaine de la brasser à nouveau.

pedigree[edit]

Pedigree de Carbine (NZ) (2-h), étalon bai, 1885
père
Mousquet (Royaume-Uni)
Baie 1867
toxophilite
Baie 1855
arc Thuriel
Mme Bowe
tour de passe-passe Pantalon
appât
Jument australienne occidentale
Baie 1857
Australie occidentale Melbourne
tondeuse
Besse brune chameau
Jument Brutandorf (1829)
endiguer
Mersey (Royaume-Uni)
CH 1874
Knowsley
Baie 1859
Stockwell le baron
Pocahontas
Orlando Mare (1853) Orlando
Besse brune
Clémence
CH 1865
Neumünster pierre de touche
beugler
éloge Euclide
Martha Lynn (Famille 2-h)

Voir également[edit]

les références[edit]

  1. ^ Courses néo-zélandaises Récupéré le 10 mai 2009
  2. ^ un B TesioPower 2000, étalons dans le monde
  3. ^ Barrie, Douglas M., Le cheval de sang australien, Angus & Robertson, Sydney, 1956
  4. ^ Profil d’un champion
  5. ^ Printemps, Pierre ; « Analyse des chevaux de course champions », The Thoroughbred Press, Sydney, 1977, ISBN 0-908133-00-6
  6. ^ un B C e Ahnert, Rainer L. (rédacteur en chef), « L’élevage pur-sang du monde », Pozdun-Verlag, Allemagne, 1970
  7. ^ un B Cavanough, Maurice, « La Coupe de Melbourne », Jack Pollard P/L, North Sydney, 1976
  8. ^ Pur-Sang Héritage Menthe Verte Récupéré le 11/05/2010
  9. ^ de Bourg, Ross, « Le pur-sang australien et néo-zélandais », Nelson, West Melbourne, 1980, ISBN 0-17-005860-3
  10. ^ Morris, Simon; Tesio Power 2000 – étalons dans le monde, logiciel de syntaxe
  11. ^ exposition permanente Récupéré le 29 avril 2009
  12. ^ Peinture de Mousqueton par Martin Stainforth Récupéré le 28/02/2010
  13. ^ Registre du musée d’objets en ligne Récupéré le 22/09/2015
  14. ^ https://www.google.co.nz/maps/place/Carbine+Rd,+Mount+Wellington,+Auckland/@-36.9178336,174.8449663,17z/data=!3m1!4b1!4m5!3m4!1s0x6d0d495a81608e35:0x59a8088c9943cd21 !8m2!3d-36.9178336!4d174.847155?dcr=0

Liens externes[edit]

Related articles

Gabrielle Chanel Fashion Manifesto a été présenté à la National Gallery of Victoria | ouvre les photos

Alors que Chanel dévoilait son défilé de mode en Australie, la maison de luxe française organisait son dernier défilé à Paris. Voir les photos. Costumes en tweed, LBD, sacs matelassés et talons à bride arrière. Quand Chanel a dévoilé sa Gabrielle Chanel. Exposition rétrospective Fashion Manifesto en Australie, la maison de luxe française a organisé […]

Learn More

Paris Sport Vacances – Ville de Paris

Pour les vacances d’été 2021, les inscriptions ouvrent le lundi 07 juin. Des stages à la semaine seront proposés durant les neufs semaines de vacances pour les 7-17 ans. Ces stages se déroulent du lundi au vendredi : Nouveauté : des stages « sport et culture » Pour les vacances d’été, la Ville de Paris propose des stages innovants […]

Learn More

Visite – Claiborne

Venez voir par vous-même pourquoi Claiborne est connue comme l’une des fermes d’élevage de pur-sang les plus célèbres du Kentucky’s Horse Country ! Votre visite offre un aperçu fascinant de l’histoire de Claiborne, y compris son implication dans le secrétariat du vainqueur de la Triple Couronne. Voyez où la légende est enterrée et promenez-vous sur […]

Learn More

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.