Conseils de course gratuits et aperçu du week-end, y compris les enjeux internationaux à Ascot


Il faudrait être extrêmement fou pour avoir un pari tôt dans le long métrage du premier groupe de samedi – les King George VI et Queen Elizabeth Stakes à Ascot – ce qui est assez triste.

C’est John Gosden contre Aidan O’Brien – cela est clair – mais une sorte de supposition quant à savoir si Fanny Logan, l’étable de Enable, se présentera, sans parler du groupe irlandais.

Le vainqueur du Derby de l’an dernier, Anthony Van Dyck, s’installe autour de la marque 14/1 lundi après-midi et il serait probablement à l’appel si nous savions qu’il allait être déclaré.

Il a déjà été mentionné comme un candidat potentiel à la Gold Cup pour l’année prochaine dans certains trimestres, mais a terminé une distance très similaire derrière Ghaiyyath dans la Coronation Cup en tant que Enable dans la Coral-Eclipse, tandis que son flop Hardwicke ultérieur à la réunion royale pourrait être mis jusqu’au mauvais terrain.

Nous sommes en territoire familier en ce qui concerne la météo de cette semaine avec des périodes largement sèches et ensoleillées jusqu’à vendredi et la possibilité de pluie le samedi et le dimanche qui bouleversent les plans les mieux préparés.

Aidan O’Brien admet ouvertement qu’il a regretté d’avoir dirigé Anthony Van Dyck dans le King George de l’année dernière à la suite d’averses tardives qui ont changé la donne et il y en a assez pour me décourager d’appuyer sur la gâchette avec lui cette semaine.

O’Brien en a six à Ascot actuellement, mais la Tattersalls Gold Cup de dimanche au Curragh trouble encore plus les choses en ce qui concerne Magical, Sir Dragonet, Magic Wand et Sovereign, nous ne pouvons donc même pas commencer à imaginer à quoi pourrait ressembler la course. un point de vue tactique non plus.

En bref: pas de pari.

Le Sky Bet York Stakes ressemble à une édition potentiellement chaleureuse du Groupe Deux et sans vouloir gêner la course, je ne vois pas pourquoi cela couperait sensiblement.

Regal Reality était mon idée d’une alternative de valeur dans l’Eclipse, ayant bien façonné à Ascot après une opération hongre hivernale, il doit donc être intéressant vers 6/1 malgré un effort décevant derrière Elarqam dans ce concours de York l’été dernier.

Elarqam est de retour pour plus et impose le respect sur sa meilleure forme, mais on a maintenant le sentiment qu’il était un peu flatté lors du Juddmonte International de l’année dernière et je ne suis tout simplement pas convaincu qu’il le veuille assez dans une arrivée, pour toute la seconde près de Lord North à Haydock plus tôt cette année se lit très bien s’il est pris à la lettre.

Au sujet de l’évitement, King Of Comedy ne peut pas être soutenu après avoir porté à nouveau la tête haute dans la défaite dans les Diomed Stakes réarrangés à Newbury. Il est talentueux, mais pas du genre à qui vous feriez implicitement confiance.

Le vainqueur de Wolferton, Mountain Angel, aurait besoin de temps entre les courses et de beaucoup de coupes pour être vu à son meilleur, donc c’est sans doute celui que vous chercheriez vraiment à prendre si vous trouvez une position à l’avant-poste, mais il a le prix en conséquence.

Telecaster, lauréate de Dante de l’année dernière – apparemment rajeunie en France la dernière fois – est préférée à la tête du marché, mais j’attendrai le dernier peloton et voir si York aura de la pluie plus tard dans la semaine avant de passer un dernier appel.

C’est donc de retour à Ascot pour un pari et les enjeux internationaux compétitifs.

Watan a rendu les adeptes de Value Bet fiers ce week-end et est évidemment tombé sur un très progressiste à Nahaarr à Newbury. Richard Hannon pourrait chercher à le faire sortir à nouveau rapidement car il pourrait être en ligne pour une légère augmentation des notes, mais après une si longue mise à pied, vous auriez pensé que le cheval aurait besoin d’un peu plus de temps.

J’ai tout franchi, il a sauvé une autre semaine pour Goodwood et un gros handicap de sept stades là-bas.

Stablemate Brian Epstein est intéressant même si je ne sais pas s’il court ici ou lors du même voyage à York dimanche. Il a très bien voyagé dans ses courses depuis son retour à l’âge de quatre ans et je serais étonné qu’il n’ait pas décroché un beau prix lors de ce voyage avant longtemps, surtout après avoir perdu 2 livres pour la dernière course sur le Knavesmire quand il est loin d’être déshonoré après avoir été à la hauteur du rythme.

Je me méfie de Blue Mist qui ne semble pas terminer ses courses particulièrement fort, tandis que son collègue leader du marché, Ebury, s’est bien présenté au palais de Buckingham, remportant la bataille entre les quatre chevaux qui ont couru loin, mais les chevaux de son entraîneur peut être frappé et manqué dans le meilleur des cas.

Cela met les choses en ordre assez bien pour une pièce avant-poste et le regard est attiré par Eshaasy, l’un des deux enfants de trois ans de John Gosden, avec Verboten.

Le premier a été gelé pendant la morte-saison et s’est appuyé sur un effort encourageant en Britannia pour gagner de justesse, retombé à sept stades à Sandown. Le verdict du nez signifie qu’il n’a augmenté que de 4 livres, mais il avait toujours l’air un peu vert lorsqu’on lui a demandé d’accélérer et il ne fait aucun doute qu’il y a beaucoup plus à venir à temps.

Cependant, son prix (14/1) n’est pas plus que juste à ce stade et je préférerais me concentrer sur la Bunbury Cup du mois dernier.

Six des 10 derniers vainqueurs de la course de ce week-end s’étaient déroulés au Festival de juillet de Newmarket et la Bunbury Cup de cette année avait l’air à la hauteur avec le vainqueur de Buckingham Palace, Motakhayyel, battant le vainqueur de la Silver Cup Hunt Sir Busker, et Godhead non exposé de Gosden se rapprochant de la troisième.

Sir Busker a été capricieux dans les dernières étapes et a causé des ennuis à Spanish City, tandis que Keyser Soze n’a pas du tout apprécié un passage propre et les deux peuvent être marqués pour leurs efforts.

Cependant, celui qui n’a absolument pas reçu de photo était BLACKHEATH (25/1 1/4 1,2,3,4 Sky Bet, William Hill) qui est rentré chez lui à son propre rythme sur la bride après s’être continuellement vu refuser une course par le rail le plus éloigné.

Il a besoin d’une poignée pour abandonner samedi après avoir été laissé sur la même marque (90) qu’à Newmarket, mais ce serait décevant s’il ne fait pas la coupe avec plusieurs options de week-end alternatives.

Blackheath a également d’autres entrées, à York et à Ascot dimanche, mais il sera sûrement laissé ici à l’heure de la déclaration, ce qui signifie que nous récupérerons notre argent s’il est élu.

S’il court, nous espérons avoir un joueur de 25/1 sur nos mains car, avant Newmarket, il était revenu de très bon cœur avec une bonne seconde contre Aljady (gagné à nouveau avec 5 livres de plus depuis) ​​et une victoire convaincante dans un 0-90 handicap sur sept stades à Yarmouth.

Il n’a été à Ascot qu’une seule fois auparavant et a terminé neuvième sur 16 au Cunard Handicap en septembre dernier, mais c’est une course qui mérite d’être revisitée car il était encerclé avec un furlong pour voyager et n’a été battu que trois longueurs sur la ligne après être rentré assez bien à la maison .

C’était un autre effort accrocheur, qui venait de 1 lb de plus que sa marque actuelle, donc je n’ai aucune crainte à ce sujet.

Ses trois victoires sur le terrain à ce jour se sont déroulées sur un terrain ferme et bon à ferme (x2), donc il ne voudrait certes pas beaucoup de pluie le matin de la course, mais à 25/1, nous pouvons lancer les dés maintenant et espérer que les averses manqueront Ascot, en dans ce cas, le déroulement pourrait être assez animé et jusqu’à la rue de ce cheval.

Publié à 1655 BST le 20/07/20

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *