dix règles d’or pour se lancer durant l’Euro et éviter les pièges des opérateurs

dix règles d’or pour se lancer durant l’Euro et éviter les pièges des opérateurs



NOS CONSEILS – Auteur du livre Paris sportifs, à vos marques, prêts, pariez !, Mickaël Grall ainsi qu’un ex-bookmaker expliquent au Figaro comment optimiser ses gains, ou éviter au moins de terminer trop rapidement sur la paille.

Avec l’Euro de football qui vient de débuter, le Tour de France cycliste, le tournoi de Wimbledon et les Jeux olympiques de Tokyo qui se profilent cet été, vous avez décidé d’imiter les 2,1 millions de parieurs sur le sport en France ? Mickaël Grall, auteur de Paris Sportifs (avec Hervexx), auteur de Paris sportifs, à vos marques, prêts, pariez ! (Éditions La Maison Hachette, sortie de 16 juin), a accepté de nous éclairer sur les bonnes pratiques à suivre absolument pour ne pas dilapider son argent (et essayer de faire fructifier ses mises en prenant du plaisir). Un ex-bookmaker, pour plusieurs sites britanniques de paris en ligne (qui a tenu à conserver son anonymat) complète la précieuse analyse par son expertise.

Règle n°1 : avoir conscience qu’on ne devient pas riche avec les paris sportifs

Une statistique pour débuter. Un chiffre que les opérateurs se gardent bien de mettre en avant dans leur avalanche de publicités : entre 95 et 97% des parieurs réguliers perdent

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 90% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *